Tél. 04 90 49 36 36

Forum

Présentation
Dans la société romaine, le forum représentait le centre politique, social et économique de la cité. Là se tenaient les rencontres, les transactions commerciales, les hommages aux dieux, à l’empereur

Chapiteau corinthien en marbre provenant
du centre monumental

et aux notables.

Aussi un tel lieu était-il richement doté de nombreux équipements de la vie municipale : curie (siège du sénat), basilique civile (où se rendait la justice), ainsi que de prestigieux portiques et édifices religieux. Une vaste esplanade surélevée venait confirmer la fonction symbolique de l’ensemble.

Le forum d’Arles fut la première grande réalisation urbaine de la récente colonie romaine, vers 30-20 av. J.-C., plusieurs fois remaniée jusqu’à la fin de l’Empire, époque à laquelle il commença à être pillé et à disparaître.

Hormis les étonnants cryptoportiques, galeries de substruction chargées de compenser la pente naturelle du site, il ne reste aujourd’hui que peu de vestiges visibles de sa splendeur passée.Les colonnes de la place du forum en sont les plus remarquables.

Histoire
Vers la fin des années 40 av. J.-C., un programme monumental est mis en chantier, portant sur l'aménagement de vastes espaces publics et la construction des trois édifices majeurs : le forum, Dessin de 1661 du demi fronton
de la place du forum

index.php?action=edifice&id=111" class="lienbleu">l'arc du Rhône
et le théâtre.

Depuis sa configuration initiale, le forum connut plusieurs remaniements. Vers la fin du Ier siècle apparaît un édifice coupant la galerie nord des cryptoportiques en deux parties désormais sans communication. A la même époque un autre bâtiment, probablement un temple donnant sur le forum, empiète sur les trois boutiques centrales qui s’ouvraient alors au niveau de l’actuelle place du forum.

A l'antiquité tardive, une quatrième galerie, en briques celle-ci, double la galerie nord. Elle relève vraisemblablement d'une restructuration complète du centre ville, et se trouve accolée aux boutiques restantes. A l'autre extrémité, le temple lui-même a été agrandi vers le nord, pourvu d'une nouvelle façade dont subsistent les deux colonnes et la moitié d'un fronton, encastrés aujourd'hui dans un mur de l'hôtel Nord-Pinus sur l'actuelle place du forum. Enfin, il est probable que les galeries ont été transformées en lieu de stockage. Vers la fin du IVe siècle, le forum commence déjà à être pillé et occupé par des habitats parasites.

Localisation

L’emplacement principal du site disparu est attesté par la présence des cryptoportiques, entre l‘actuelle place du forum et la place de la République. Son extension ultérieure vers l’ouest est visible dans la cour du Museon arlaten.

Votre site patrimoine.ville-arles.fr change

Le site Internet du patrimoine

Le site Internet du patrimoine de la ville d'Arles est en phase de rénovation.

Nous nous excusons de la gêne occasionnée et nous vous en présentons une version provisoire. Celle-ci est incomplète, comporte un certain nombre de coquilles et quelques liens non encore activés.

Pour tous compléments d'informations, vous pouvez vous adresser à patrimoine@ville-arles.fr

La base du patrimoine

Accès à la base patrimoine

Il vous est proposé dans ce site un accès direct à notre base du patrimoine.

125 édifices, 10 sites sont décrits au travers des 23 quartiers et hameaux de la commune d'Arles.

Ces descriptions sont complètées par la mise à disposition de plus de 1500 documents.

Les quartiers de la ville :

les Quartiers de l'agglomération

Les quartiers du centre ancien sont les suivants :

- Cité
- L'Hauture
- Méjan
- Roquette
- Cavalerie / Lamartine

Les quartiers de l'agglomération sont les suivants :

- Alyscamps / Bigot
- Barriol / Plan-du-Bourg
- Chabourlet
- Fourchon
- Mouleyrès / Griffeuille
- Trébon / Monplaisir
- Trinquetaille

Les hameaux de la commune :

La commune d'Arles et ses hameaux

Les hameaux de la commune sont les suivants :

- Albaron
- Gageron
- Gimeaux
- Mas-Thibert
- Moulès
- Pont-de-Crau
- Raphèle
- Saliers
- Salin-de-Giraud
- Sambuc
- Villeneuve

Présentation générale de la ville

Histoire

Arles a une vocation de carrefour. Ce point de rencontre entre une route terrestre reliant l’Italie à l’Espagne et un voie fluviale, le Rhône, n’avait pas échappé aux Grecs qui, dès le VIe siècle av.J.-C., entreprirent de s’implanter en territoire ligure.

César envoya en septembre 46 av. J.-C. les vétérans de la VIe légion qui fondèrent une colonie de droit romain dotée d’un immense territoire. Très vite prospère, la ville s’enrichit de superbes monuments : forum, temples…

Au XIIe siècle sont édifiés la primatiale Saint-Trophime et les bâtiments canoniaux, autour d’un cloître. En plein essor économique et géographique, Arles accueille les pèlerins qui se dirigent vers Saint-Jacques de Compostelle.

La ville connaît au milieu du XVIe siècle, un moment de prospérité où peut s’épanouir une Renaissance toute imprégnée de culture antique. La période de reconstruction des XVIIe et XVIIIe siècles a donné à Arles son image actuelle : l’Hôtel de ville, la plupart des hôtels particuliers, des maisons, bordant les rues du secteur sauvegardé datant de cette époque.

Arles est aussi un lieu d’imaginaire. Par la splendeur des éléments naturels- le Rhône, la lumière, le vent- elle n’a cessé d’attirer des artistes. La ville se tourne aujourd’hui, par ses projets, vers la modernité.